Spirale (Junji Ito)


📚Chronique lecture: Spirale de Junji Ito aux Ă©ditions @delcourttonkam   
🌀 🌀 🌀    

⭐️Note lecture:10/10    

📜Synopsis: De prime abord, Kurouzu ressemble Ă  une banale petite ville de campagne. Mais, au-delĂ  des apparences moroses, existe un mal profond, terrible et indicible qui plane au-dessus des habitants.    

💌Avis : Spirale Ă©tait ma premiĂšre plongĂ©e dans l’univers si particulier de Junji Ito. Et quelle plongĂ©e! C’est un Ă©norme coup de cƓur, la dĂ©couverte d’une Ɠuvre magistrale!     

Je pensais dĂ©couvrir une histoire en un seul « bloc ». C’est en fait plusieurs petites histoires, plus ou moins indĂ©pendantes, qui nous montrent comment la folie s’insinue dans la ville de Kurouzu. Ces histoires finissent Ă  la fin par toutes se connecter, comme emportĂ©es dans une mĂȘme spirale.     

C’est une Ɠuvre dĂ©finitivement bizarre et destinĂ©e Ă  un public averti. Pourtant, pas de sang ou effet « gore » Ă  profusion. Le talent de Junji Ito est de mettre mal Ă  l’aise son lecteur via l’ambiance et les thĂšmes abordĂ©s. Ce sentiment de malaise est vĂ©ritablement renforcĂ© par les dessins magnifiques de l’auteur. Les traits fins et maĂźtrisĂ©s permettent de voir le moindre dĂ©tail. Dans l’excellente histoire « La Cicatrice », on suit une fille dont la cicatrice sur le front prend la forme d’une spirale, et croĂźt de plus en plus. La prĂ©cision des dessins rend cette histoire fascinante et effrayante!     

Mais Spirale restera un Ă©norme coup de cƓur pour moi car c’est une histoire qui a un sens. Je suis une grande adepte des histoires fantastique/horreur qui veulent dire quelque chose, avec plusieurs niveaux de lecture. C’est dĂ©finitivement le cas avec Spirale, dont le message final est trĂšs fort.     

D’ailleurs, le manga se conclut par une analyse trĂšs pertinente de l’Ɠuvre par Masaru SatĂŽ, qui nous explique une des interprĂ©tations possibles de Spirale. Il propose de remplacer dans l’Ɠuvre de Junji Ito le mot « Spirale » par le mot « Capital ». L’argent ne serait pas si diffĂ©rent de cette spirale qui obnubile et aspire toute une sociĂ©tĂ©?    







Commentaires