Contes de Zombies (Anthony Lamacchia)




📚Chronique lecture: Contes de Zombies de Anthony Lamacchia (auto-Ă©dition) (service-presse)

⭐️Note lecture:8/10      

📜Synopsis: Les zombies et les fĂ©es se croisent, se rencontrent et s’affrontent parmi les humains dans seize nouvelles oĂč s’alternent folie, aventures, drame, humour, macabre, magie et Ă©pouvante.      

💌Avis : Il Ă©tait une fois... un recueil de contes coup de coeur oĂč zombies, morts-vivants, tueurs en sĂ©rie, nĂ©cromanciens et autres terreurs sanglantes croisent le chemin des fĂ©es.

Plusieurs points m’ont fait passĂ© un excellent moment de lecture.      

D’abord le style d’Ă©criture et le format des histoires. On est dĂ©finitivement dans des contes, comme ceux que l’on lisait enfants. Anthony a une plume trĂšs fluide, avec un vocabulaire riche, il a un grand talent de conteur d’histoires et on adore l’Ă©couter.       

La structure du roman est rĂ©flĂ©chie, en deux actes distincts, ce qui fait de ce recueil un roman cohĂ©rent. Sous ses airs lĂ©gers de contes on a affaire Ă  une Ɠuvre pas mal Ă©laborĂ©e avec une multitude de thĂšmes.       
La similitude avec les contes est poussĂ©e jusqu’aux illustrations qui accompagnent les contes. Ces illustrations rĂ©alisĂ©es par Andrea Kerlhau sont une grande rĂ©ussite et nous plonge dĂ©finitivement dans l’univers des contes. La couverture est d’ailleurs grandiose!       

Le mĂ©lange avec l’horreur est habilement menĂ©. C’est parfois horrible, sanglant, un peu farfelu (mais ça s’est pas grave puisque ce sont des contes!) mais aussi incontestablement drĂŽle (si on aime l’humour noir bien sĂ»r!).       

S’il faut souligner quelques points que j’ai moins aimĂ© (en cherchant la petite bĂȘte 🐜...). J’ai trouvĂ© que le fond des histoires Ă©tait parfois attendu, sur un schĂ©ma assez classique. J’ai ainsi moins accrochĂ© sur le second acte qui met en avant un univers post-apocalyptique un peu dĂ©jĂ -vu.       

Au contraire, j’ai beaucoup aimĂ© les nouvelles qui nous emmĂšnent sur des chemins plus inexplorĂ©s et moins convenus. Metaldead, Le Train Noir, Les Lys Bleus sont ainsi des petites pĂ©pites.       

Spolier alert: pas de « Ils vĂ©curent heureux et eurent beaucoup d’enfants » Ă  la fin. 





Commentaires